Téléphone 05 56 44 30 30

CIDFF Gironde, l'accompagnement au long cours

Voilà maintenant une année que le CIDFF propose des permanences dédiées à l'accompagnement des créatrices et créateurs d'entreprises sur l'ensemble de la Rive Droite. Il est temps de tirer un premier bilan de cette action, menée en partenariat avec le Social/LAB/.

CIDFF Gironde, l'accompagnement au long cours

Par L'animateur le 09 oct. 15:49

Sommaire

  • 1. Le CIDFF
  • 2. 51+1
  • 3. Des formations pré, pendant et post accompagnement

Voilà maintenant une année que le CIDFF propose des permanences dédiées à l'accompagnement des créatrices et créateurs d'entreprises sur l'ensemble de la Rive Droite. Il est temps de tirer un premier bilan de cette action, menée en partenariat avec le Social/LAB/.


Paula Figueroa

Paula Figueroa-Savidan, chargée de Mission du CIDFF

Le CIDFF

Le Centre d'Information sur le Droit des Femmes et des Familles est une association qui vise à promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes et à favoriser l'autonomie sociale, professionnelle et personnelle des femmes. En cela, il est naturel qu'elle s'empare de l'accompagnement des femmes dans leurs démarches de création d'activité, et propose un suivi tous azimuts destiné à soutenir les créatrices et créateurs à toutes les étapes de leur projet, de l'idée au développement post-création.


Les permanences du CIDFF, à l'origine limitées à la seule commune de Cenon, se sont multipliées à la suite d'un partenariat avec le Social/LAB/ dont le « terrain de jeu » englobe les quatre communes de Bassens, Lormont, Cenon et Floirac. Depuis le mois de Mars 2017, une représentante du CIDFF propose donc de rencontrer des créatrices ou créateurs d'entreprise sur rendez-vous dans les différents espaces du Social/LAB/, à savoir le kiosque citoyen de Bassens, la Maison du projet de Bois Fleuri à Lormont, Le service emploi – économie de Cenon et la Maison des initiatives à Floirac. Cette première année d'exercice, dont 6 mois à plein régime, nous donne l'occasion de tirer un premier bilan de l'action et d'ouvrir quelques perspectives.


Hasna Devos

Hasna Devos, créatrice de l'Agence Devos, accompagnée par le CIDFF

51+1

52 personnes ont été reçues par Paula Figueroa, chargée de mission du CIDFF au cours de cette année. Parmi elles, un seul homme, alors que le dispositif est ouvert à toutes et tous. Ces 52 rendez-vous ont débouché sur 35 démarches d'accompagnement. Il faut ici comprendre qu'au terme de la première entrevue, 35 porteurs.ses de projet se sont engagé.e.s dans la concrétisation de leur projet d'activité avec le soutien du CIDFF (entre autres intervenants).


D'autre part, un nombre non négligeable de personnes ont également assisté aux sessions de formation proposées en ateliers durant le printemps 2017.


Les projets concernent des domaines variés avec une préférence pour les entreprises de restauration et les services d'aide et de soins à la personne. Mais il ne s'agit pas là d'une liste exhaustive puisque on trouve également des consultantes en communication, une psychologue ainsi qu'une salle de jeux parmi les structures créées.


Aujourd'hui, si l'on fait un état des projets en cours, il se découpe de la manière suivante :


Sur les 35 personnes accompagnées, 16 sont arrivées avec une idée de création et sont aujourd'hui accompagnées sur la faisabilité commerciale, 15 en sont à l'étude de faisabilité financière (budgets, études, financements et perspectives à moyen et long terme) et 4 ont créé leur entreprise et sont suivies en phase de développement.


Au total, 6 entreprises ont été effectivement créées cette année :

  • Une micro crèche,
  • une entreprise de conseil en image,
  • une salle de jeu,
  • un cabinet de prothèse ongulaire,
  • une psychologue-photographe
  • ...et un salon de coiffure.



Si l'envie, la volonté des créatrices et la qualité des projets sont bien réelles, la création d'entreprise connaît hélas quelques freins spécifiques des porteuses. En effet, Mme Figueroa note que les principales difficultés rencontrées par les entrepreneuses qu'elle suit sont liées à un apport financier personnel souvent faible, à des problèmes d'implantation – il est difficile de trouver des locaux adaptés à des coûts raisonnables, au manque de qualification des créatrices et aux difficultés qu'elles rencontrent dans la démonstration de la viabilité économique de leur future entreprise.


C'est dans ces domaines que le CIDFF intervient en proposant aux personnes de travailler sur l'étude de marché, l'étude financière et l'étude juridique de leur projet afin d'en définir très précisément la vocation, les contours et les ambitions. A cela va s'ajouter un ensemble d'informations sur les assurances, la protection sociale, les différents financeurs possibles et les formalités administratives. En outre, les deux acteurs locaux se sont également donné pour rôle d'aider les porteurs.ses à rencontrer les bons interlocuteurs au sein des multiples structures dédiées à la création d'entreprise ainsi que dans les villes du territoire.


Si l'accompagnement au long cours représente une grande part des missions du CIDFF sur la Rive Droite, les besoins ponctuels d'information et de formation n'en sont pas pour autant oubliés puisque l'année 2017 a vu s'organiser deux journées ouvertes. La première concernait la communication d'entreprise dans sa phase de création et la seconde, plus austère mais non moins nécessaire a dispensé de précieuses informations sur le choix de la forme juridique.


Formation CIDFF


Des formations pré, pendant et post accompagnement

Enfin, les premiers mois d'exercice des permanences « création d'entreprise » ont permis d'identifier un besoin de formation plus approfondi qui a débouché au dernier trimestre 2017 par la mise en place d'une formation de 4 mois, dédiée aux femmes : « L'émergence de projet dans la création d'entreprise ou d'activité ».


Cette formation propose à 12 femmes de prendre en main leur insertion professionnelle. L'objectif est qu'en 4 mois, chaque participante aura défini un projet et établi le plan d'action qui la mènera jusqu'à la création effective de son activité. Pour cela, elle trouvera dans les enseignements et les pratiques proposées de quoi identifier ses capacités, ses lacunes ; des méthodes de recherches d'informations, d'interlocuteurs ; et enfin des outils techniques sur l'entrepreneuriat.


Ce premier bilan laisse apparaître que l'action du CIDFF sur notre territoire rencontre un évident succès, tant par les publics qu'elle touche que par les résultats qu'elle atteint. Les premiers ajustements ont permis de proposer des actions complémentaires quand leur utilité se faisait sentir et de remplir ainsi la mission. Rançon du succès, les demandes de rendez-vous sont si nombreuses que le CIDFF est maintenant obligé d'accueillir des habitants de la Rive Droite dans ses locaux de Bordeaux-centre, faute de disponibilités aux horaires des permanences. Si c'est là le seul souci à craindre, on ne leur en souhaite pas d'autres...


Formation CIDFF


Formation CIDFF



Formation CIDFF


Formation CIDFF


Nos partenaires